Visualiser l’ancien monde

•21 mars 2011 • Un commentaire

Voici le projet que propose  l’Institut Archéologique Allemand de Berlin, travaux que l’on peut retrouver sur le site www.artefacts-berlin.de.

Le but d’un tel projet est de représenté en trois dimensions de grandes constructions mésopotamiennes telles que les bâtiments tripartites de la culture d’Obeid, la « Maison Rouge » du Tell Schech Hamad ou les décors de Tell Ahmar en Syrie, les puits égyptiens ou encore la « Maison Ronde » de Tepe Gawra en Irak mais surtout, et c’est ce qui nous intéresse ici, le site d’Uruk avec plus précisément la période séleucide et archaïque.

Les travaux en trois dimensions faits sur la période séleucide d’Uruk en Irak, qui se trouve vers 200 avant J.-C. et de la période archaïque sont impressionnants et permettent de se rendre compte de ce à quoi pouvait ressembler un tel site.

Il est possible d’avoir une vue d’ensemble du site lors de la période séleucide. Sur d’autres clichés , on prend conscience des détails architecturaux, des couleurs et des frises qui ont aujourd’hui disparues, de la disposition intérieure des bâtiments puisqu’on a un cliché du bâtiment principal  en transparence.

Concernant la période archaïque, ces travaux ce sont concentrés sur le bâtiment C qui est un édifice tripartite, caractéristique de la culture d’Uruk. Les représentations ont pour but de montrer le type de couverture utilisée pour un tel bâtiment, à savoir un toit en bois constitué principalement de nombreuses poutres. Les travaux pour cette période ont été poussés jusqu’à représenter l’éclairage naturel dont bénéficiait un tel  bâtiment.

Ce projet est un exemple en la matière et espérons qu’il soit le début d’une longue série, visant à faire revivre les lieux foulés par nos ancêtres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

L’Institut Allemand d’Archéologie

•14 mars 2011 • Laisser un commentaire

La recherche menée sur le site de l’Institut Allemand d’Archéologie à propos de la ville d’Uruk nous a mené sur une page relatant l’historique du lieu.

Il est possible de consulter cette page en allemand ou en anglais. Les informations présentées sont assez succinctes mais efficaces lorsqu’on veut se renseigner notamment sur les recherche effectuées par les archéologues.

Ainsi on apprend que la ville, actuellement nommée Warka, fut découvert tout d’abord par William Kenneth Loftus en 1849 ce qui conduit à une première exploration en 1854. Les fouilles dirigées sont alors britanniques jusqu’en 1912 date à laquelle les Allemands reprennent les travaux. Les saisons de fouilles furent dispersées dans les temps, on en compte 39 jusqu’en 1989. S’ensuivit une longue pose jusqu’en 2002 où les travaux reprirent mais ils furent interrompu de nouveau en 2003.

Copyright 2002-2006 German Archaeological Institute

De plus, les méthodes utilisées sont présentées ainsi que les résultats des recherches et les collaborations qui y ont été réalisées.

Ainsi on nous donne le contact du chercheur qui travaille actuellement sur Uruk.: Dr. Dr. h.c. Margarete van Ess

Source: Deutsches Archäologisches Institut

[Uruk au musée du Louvre]

•14 mars 2011 • Laisser un commentaire

Le Musée du Louvre possède un très riche département d’archéologie orientale où sont exposés des vestiges du Proche et du Moyen Orient qui couvrent une période allant de l’époque des premiers villages à l’arrivée de l’Islam.  Cet article présentera quelques uns de objets exposés qui se rattachent au site d’Uruk.

Tablettes archaïques à écritures precunéiformes

Epoque proto-urbaine, fin du IV ième millénaire BC, Calcaire et argile

Ces tablettes sont des instruments de comptabilités qui apparaissent à Uruk vers 3300 (Uruk IV ).  L’émergence de ce type d’objet va de pair avec la complexification sociale qu’accompagne la formation des premières villes. Ces documents administratifs furent retrouvés en grand nombre sur le site d’Uruk et indiquent généralement des informations sur les arrivées de marchandises, les dépenses et revenus, l’administration des champs et du bétail et les mouvements de personnel.

Cet article sera complété très prochainement.

Source Musée du Louvre

Présentation du projet

•28 février 2011 • Laisser un commentaire

Ce blog a été crée dans le cadre de nos études universitaires en archéologie. Nous allons y détailler nos différentes recherches et découvertes sur le site archéologique d’Uruk situé en Mésopotamie ancienne (Irak du sud).

Nous avons décidé de travailler sur ce sujet car c’est une zone géographique et historique qui nous intéresse tout particulièrement et car cette dernière s’inscrit dans le cadre de nos études cette année.

Ce site a son importance puisqu’il est probablement l’une des plus anciennes agglomérations connues à ce jour et parce qu’on y retrouve les plus anciennes traces d’écriture en Mésopotamie.

Nous allons donc tenter de décrire l’évolution architecturale de ce site et présenter son mobilier en se basant sur les différents résultats des campagnes de fouilles qui ont été menées. Nous présenterons ces recherches et tenterons d’analyser par ailleurs  la pertinence des diverses informations relatives au site archéologique sur le web.