Le prof’ d’histoire-géo

•3 avril 2011 • Laisser un commentaire

Voici le lien d’un site créé par un professeur d’histoire-géographie en classe de 6ème. Grâce au nouveau programme d’enseignement dans cette matière, le Proche-Orient ancien est une nouvelle période abordée. Pour cela Il a fait quelques recherches et l’auteur du site présente ces trouvailles dans un esprit pédagogique qui s’adresse à d’autres professeurs avec quelques idées d’évaluation également.

http://leprofdhistoiregeo.wordpress.com/2009/10/26/lorient-ancien-an-classe-de-6eme-une-seance-autour-duruk/

C’est aussi ici que vous pourrez trouver des vidéos sur l’épopée de Gilgamesh et sur la naissance de l’écriture.

C’est un site fiable dans ces informations et qui mérite vraiment de le lire essentiellement pour les débutants dans ce domaine. Il donne de bonnes bases très claires.

Bonne découverte!!

Publicités

Le Vase d’Uruk

•3 avril 2011 • Laisser un commentaire

Afin de vous présentez le matériel découvert à Uruk, j’ai choisi de prendre une oeuvre particulièrement représentative et d’en faire un bref commentaire avec en appui des sources web.

Le Vase d’Uruk indique rien qu’à son nom son importance pour le site. Il s’agit d’un vase en albâtre découvert à Uruk, plus précisément dans le complexe dédié à la déesse Inanna. Il mesure environ 1,05 mètre de hauteur et 36cm de diamètre. Il est daté de la période dite d’Uruk III, vers 3000 av.J.-C. Il est actuellement conservé à Bagdad au Musée d’Irak.

 

Le décor est réparti en quatre registres figurés. Le registre inférieur, celui du bas, est une frise de végétaux, il y a une ligne ondulée qui représente l’au, elle est associée à la fertilité des terres et donc à la croissance des végétaux représentés au-dessus. De même l’eau est nécessaire à l’entretient des troupeaux présentés sur le registre suivant. Il s’agit d’une frise de béliers et de brebis.

Ensuite le registre suivant est illustré par une procession de neuf porteurs d’offrandes. Ce sont des hommes nus, chargés de paniers, de récipients et de jarre, qui contiennent les fruit de l’agriculture et des boissons. Si on suit la progression des hommes et des animaux, ils se rendent vers la scène majeure au registre supérieur.

Sur ce dernier registre apparait un personnage très fragmentaire que le bas du vêtement permet d’identifier comme le roi prêtre. Il s’agit d’une jupe en cloche transparente à décor quadrillé, ce qui est typique de son habillement à l’époque d’Uruk III. Les autres personnages de ce registre sont tournés vers lui à l’exception du personnage qui le devance, qui doit être la personne qui dirige la procession. Le roi-prêtre vient à la rencontre d’un personnage féminin attribué d’une coiffure à deux pointes ce qui permet de suggérer qu’il s’agit d’une déesse.Elle accueille le roi d’un geste. Derrière elle on peut lire les idéogrammes du nom d’Inanna, déesse tutélaire de la ville d’Uruk.

On remarque une hiérarchisation des registres effectuée en fonction de leur contenu. Les végétaux sont en bas de la chaine et plus on monte vers le col du vas et plus on se dirige vers les divinités.

L’épopée de Gilgamesh, roi d’Uruk

•28 mars 2011 • Un commentaire

Voici le lien d’une vidéo reprenant un documentaire diffusé sur Arte qui retrace l’histoire de Gilgamesh, héros de l’antiquité Mésopotamienne.

Il faut savoir que comme toutes les histoires mythologiques, de nombreuses versions sont disponibles notamment lorsqu’il s’agit de la traduction d’écritures en cunéiforme qui peuvent être source de différentes interprétations.

Les articles rédigés sur Wikipédia sont très complets et leurs sources sont explicites et fiables, je vous conseille donc d’aller y faire un tour afin de mieux cerner ce personnage au destin mythique.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilgamesh

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pop%C3%A9e_de_Gilgamesh

Portail ludique

•28 mars 2011 • Laisser un commentaire

La chronologie mésopotamienne est un casse-tête même pour les archéologues et historiens qui ont, encore aujourd’hui, du mal à tomber d’accord. Alors comment quelqu’un d’inconnu à ce milieu peut s’y retrouver?

Duloquin Chloé sous la direction de Djabellaoui Mustapha, professeur d’histoire à Paris propose une solution; le site eden-en-orient. Ce site met un coup de balai et propose un enseignement de l’Archéologie Mésopotamienne facile d’accès. Les « non-initiés » au langage technique apprécieront des articles ciblés et concis, des images et vidéos de grande qualité, des cartes et toute l’actualité en rapport.

 

Je vous invite donc vivement à consulter ce lien:

 

http://www.eden-en-orient.fr/index.php

La première révolution urbaine en Mésopotamie

•21 mars 2011 • Laisser un commentaire

Il s’agit ici de vous présenter l’article de Pascal Butterlin nommé « D’Uruk à Mari » qui parait dans le livre Histoire urbaine sorti en 2010.

Cet article fait un bilan des recherches récentes sur le sujet des premières révolutions urbaines en se basant sur deux principaux sites: Uruk et Mari. Il y est décrit l’architecture mais aussi les rapports qu’entretiennent ces deux villes entre elles. Le tout en combinant les anciennes et récentes recherches.

Il est clair et concis et permet à n’importe qui de connaitre les anciens et récents travaux effectués sur ces sites.

http://www.cairn.info/revue-histoire-urbaine-2010-3-page-133.htm

L’Institut Oriental de l’Université de Chicago

•21 mars 2011 • Laisser un commentaire

Le site de l’Institut Oriental de l’Université de Chicago présente un ensemble d’informations assez complet sur la région du Proche-Orient.

Les informations que l’on trouve à propos d’Uruk se situent dans la section de la recherche. On trouve notamment une section de cartes très précises des régions du Proche-Orient, celle d’Irak nous informe sur la situation du site d’Uruk.

De plus, on y trouve des photos du site. Elles sont nombreuses et permettent de se rendre compte de l’ampleur du site autant sur sa superficie que sur son intérêt archéologique.

http://oi.uchicago.edu/gallery/asp_meso_uruk/

De plus la section du musée renseigne le visiteur sur les pièces qui y sont exposées. Cependant les articles restent assez vagues et ne permettent pas d’identifier les pièces provenant du site qui nous intéresse.

Source: http://oi.uchicago.edu/

[Cartes d’Uruk]

•21 mars 2011 • Laisser un commentaire

Cet article assez bref recense certains plans et quelques cartes pour donner une image de la situation géographique et de la topologie du site.

Iraq. le site est ici orthographié sous la forme d »Ourouk.  Au sud est du pays.

Vue google earth du site et des alentours proches.

Principaux bâtiments du site